Version mobile

Découvrez la version mobile de notre site : un format et un contenu qui s'adapte à votre téléphone. L'essentiel à portée de main.

Restez informé

Recevez nos bons plans voyage

sur votre e-mail ou sur les reseaux sociaux

Recevoir les bons plans voyages sur votre e-mail automatiquement  

L’Aéroport est géré par la Société d’Exploitation de l’Aéroport d’EPINAL-MIRECOURT (SEAEM), commercialement appelée Vosges Aéroport. Il est propriété du Conseil Général des Vosges.

Construite dans les années 50 (début des travaux en 1953) pour les besoins de l'OTAN, la base aérienne de Mirecourt Juvaincourt sert jusqu'en 1966 de base opérationnelle de dispersion (DOB) pour les exercices militaires de l’Alliance du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), principalement pour les appareils canadiens stationnés à Grostenquin en Moselle.

Lorsque la France se retire de l'OTAN en février 1966, l'aérodrome passe sous tutelle de l’Aviation Civile française (Ministère des Transports).

La gestion est confiée dès 1968 à la Chambre de Commerce et d'Industrie d’Epinal (devenue C.C.I. des Vosges au 1er janvier 2004) et il prend officiellement pour nom Aéroport d'EPINAL-MIRECOURT.

En 1969, la compagnie aérienne Air Vosges est créée pour assurer des vols réguliers entre Epinal et Paris d'une part et Epinal et Lyon d'autre part.

Durant les années soixante-dix, le trafic s'accroît régulièrement, grâce notamment à l'activité charter et à ses vols à destination des pays de l'Est, de l'Europe méditerranéenne et de l'Afrique du Nord : l'Aéroport accueille ses premiers appareils moyens courriers de 100 places et plus : Caravelle, Tupolev 134 et 154, Convair 990...

Cet accroissement du trafic se poursuit durant les années 80 et 90, avec une ligne régulière uniquement opérée vers Paris, quelques vols charters ponctuels et le développement des vols d’entraînement moyens et gros porteurs.

Les crises successives des années 2000 affectent l’activité de l’aéroport, de même la mise en service du TGV Est (qui dessert les villes de Nancy et d’Epinal) aboutira à l’arrêt définitif de la ligne régulière vers Paris en 2006.

Depuis le 1 février 2010 l’aéroport est géré par délégation de service public par la société privée SEAEM Vosges Aéroport, créée par le groupe Keolis et la CCI des Vosges, Keolis cédant ses parts de capital à la société indienne Super Airport Infrastructure Pvt Ltd au 1er janvier 2012.

En cliquant ici et vous trouverez respectivement un document retraçant les années OTAN de l'aérodrome et un autre consacré aux dates et évènements remarquables de l'aéroport.

Aujourd'hui l'activité de l'aéroport est partagée comme suit :

-  L'aviation commerciale qui regroupe les vols charters et les vols à la demande (couramment appelée «aviation d'affaires»), le fret aérien, les vols sanitaires,

-  L'aviation privée et de loisirs,

   L'entraînement au pilotage,

   Les vols militaires ou d’Etat.